Accueil Votre partenaire prévention santé travail

16 juin 2022 En cas de fortes chaleurs, prenez des précautions !

Le ministère du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion vient de publier une note qui reprend les précautions à prendre pour protéger les travailleurs les plus exposés, lors d’épisodes de forte chaleur ou de canicule.


L’été arrive et avec lui les vagues de chaleur. Comment faire lorsque l’on est employeurs pour continuer à assurer la protection de ses collaborateurs dans ce contexte précis ? La direction générale du travail fait la promotion de différentes ressources visant à aider les entreprises à prendre les bonnes précautions.

Lors de fortes chaleurs au travail, l’employeur doit :

  • Prendre en compte et retranscrire dans le « document unique d’évaluation des risques professionnels » les risques liés aux ambiances thermiques et adopter les mesures de prévention permettant d’assurer la santé et la sécurité des salariés ;
  • Mettre en place une organisation adaptée pour limiter l’exposition des travailleurs aux fortes chaleurs (horaires décalés, pauses plus fréquentes…) et privilégier le télétravail lorsque cela est possible ;
  • Mettre à la disposition des salariés de l’eau potable et fraîche ;
  • S’assurer que le port des protections individuelles est compatible avec les fortes chaleurs ;
  • Contrôler le bon renouvellement de l’air dans les locaux fermés, et surveiller la température des locaux ;
  • Fournir aux salariés des moyens de protection contre les fortes chaleurs et/ou de rafraîchissement ;
  • Faire remonter toute situation anormale au système d’inspection du travail.


Des précautions supplémentaires s’appliquent lorsque Météo France annonce un plan vigilance rouge. Ainsi, l’employeur doit réévaluer quotidiennement les risques d’exposition pour chacun de ses salariés en fonction de l’évolution de la température et de la nature des travaux à effectuer.
Si les précautions prises sont insuffisantes pour garantir la santé et la sécurité des travailleurs, l’activité doit être suspendue. Les entreprises peuvent alors recourir au dispositif d’activité partielle ou de récupération des heures perdues.
Pour accompagner les entreprises, des ressources sont mises à disposition. Vous pouvez notamment trouver des dépliants d’information, des affiches de sensibilisation, etc, sur le site du ministère du Travail, de Plein Emploi et de l’Insertion.


En savoir plus : Accéder aux conseils et ressources du ministère du Travail, du Plein Emploi et de l’Insertion